Sage-femme et hypnonaissance

sage-femme et hypnonaissance

J’ai tout de suite eu une idée précise du type de suivi de grossesse que je désirais.

Il y a quelques années, j’avais écrit un travail de fin d’études sur le suivi de grossesse, justement. Le point de départ était une constatation bien étayée scientifiquement: la toute grande majorité des grossesses ne sont pas à risque et se déroulent tout à fait normalement du début à la fin… Alors pourquoi le faire passer pour un événement pathologique plutôt que physiologique? Bref, j’avais déjà décidé à ce moment-là que j’irais vers un accompagnement plus émotionnel que médical.

Sage-femme et hypnonaissance

Pourquoi une sage-femme?

Pendant mes stages de gynéco, l’accompagnement par un médecin ne m’a pas convaincue. Je suis sûre et certaine qu’il y a de merveilleux obstétriciens qui passent réellement du temps avec leur patiente, mais ce n’est pas ce que j’ai pu observer de mon côté. J’ai alors pensé m’orienter vers une sage-femme. Parce que, au final, pour moi, ce sont elles qui font tout le boulot, et qui connaissent le mieux les mères. En cherchant sur internet, le moment (enfin) venu, je me suis rendue compte que cela ne courrait pas les rues, les sage-femmes qui réalisent un suivi complet, en extra-hospitalier de préférence.

J’ai la chance d’être suivie par 4 sage-femmes extraordinaires. Titou, Aline, Sylvie et Nathalie (Amala à Bruxelles) sont mes bonnes fées. A chaque rendez-vous, je me sens écoutée, comprise, respectée dans mes choix. Je me sens vraiment accompagnée. Elles portent aussi une attention spéciale à mon amoureux, lui laissant l’espace pour exprimer ses sentiments, ses joies, ses inquiétudes… Les séances d’haptonomie et d’hypnonaissance créent un lien très spécial entre nous.

C’est quoi, l’haptonomie et l’hypnonaissance?

L’haptonomie prénatale, c’est une façon de communiquer avec son bébé in utero, d’établir une relation avec lui.

Et comme une petite vidéo vaut mieux qu’un long discours, voilà un témoignage de parents qui ont pratiqué l’haptonomie prénatale:

L’hypnonaissance est une méthode d’accouchement naturel autant qu’ une philosophie. Elle est basée sur la confiance de la femme en sa capacité d’enfanter. Les outils utilisés pendant les séances de préparation, à la maison et pendant l’accouchement sont l’hypnose, l’auto-hypnose, la relaxation profonde, des techniques de respiration, la visualisation positive… Un des buts recherchés est de rompre la chaîne peur-tension-douleur. Je t’explique: tu stresses → ton corps sécrète des hormones de stress, les catécholamines → les muscles de l’utérus se contractent n’importe comment et le col reste dur (en résumé). Pour moi, c’est un élément-clé de l’hypnonaissance et de comment je vis cette grossesse: on arrête d’avoir peur, et on travaille la confiance! Ce que je préfère: écouter sur mon lecteur mp3 des affirmations positives autour de la naissance. Tu peux les écouter ci-dessous.

Ce que cela donne jusqu’ici (38SA)

J’adore! Je sens une vraie différence dans ce type de suivi, surtout quand j’en parle un peu avec des copines. Elles regrettent souvent que leur professionnel de santé passe peu de temps à les écouter et à répondre à leurs « bêtes » questions, par rapport au temps octroyé au côté médical. Beaucoup d’entre elles ont pas mal de craintes par rapport à l’accouchement et à la douleur. Certaines me traitent aussi de folle ou haussent un sourcil de scepticisme quand je leur raconte comment cela se passe pour moi, dans la joie, la détente et l’optimisme! J’ai souvent droit à des exclamations de surprise quand je leur dis que je ne prévois pas de péridurale. (Tu as bien compris, je suis le Bisounours de service!).

Ce que je ressens, moi? Beaucoup d’amour, et de confiance!

Rendez-vous dans quelques jours pour te dire comment cela s’est passé!

UPDATE: l’accouchement!

Mia est née il y a 2 semaines. J’ai un très bon souvenir de mon accouchement! Non, je ne serai pas celle qui raconte avec délectation les passages gores de ce beau jour!

J’ai trouvé les contractions tout à fait gérables grâce à l’hypnose. J’ai eu la chance d’avoir « ma » sage-femme tout le temps près de moi et c’était vraiment le top! Alors oui, après 24 heures de travail, mon corps et mon esprit n’étaient plus très vaillants et j’ai eu une péridurale, ce qui n’était pas vraiment prévu… Mais la préparation m’a aussi appris à l’accepter 🙂

Donc voilà, jusqu’au bout: oui oui oui, vive l’hypnonaissance! Je le conseille à toutes et tous, quel que soit leur projet de naissance!

***

Et toi, qu’as-tu pensé de ton suivi de grossesse? Tu le referais pareil?

Dans le même style...